Laos : En route vers le Nord !

Carte d’identité :

Nom : Titigouttegoutte

Nationalité : Vietnam

Marque : Honda

Modèle : Win

Couleur : Bordeau

Signe distinctif : Autocollant d’un loup (bien moche) sur la carrosserie

Puissance : 110 cc (« C’est une mobylette ?? » cf. Mamie)

Défaut : Capricieuse, elle n’est pas vraiment du matin et a du mal à se mettre en route.

Qualité : On a cru comprendre que « Titigouttegoutte » signifiait costaud et pour l’instant, elle tient ses promesses. Chargée de nos deux gros backpacks, elle gravit les montagnes et supporte les routes défoncées.

.

C’est bien accompagné que nous partons vers le nord du Laos. Ayant passé pas mal de temps à Luang Prabang, nous décidons de rejoindre tranquillement la frontière au nord du Vietnam.

Notre première étape nous mène à Nong Khiaw, à 130 km de Luang Prabang. Les 100 premiers kilomètres, tout roule ! Nous suivons la rivière sur une belle route goudronnée. Mais les 30 derniers kilomètres, la route devient une alternance de route goudronnée ( 🙂 ) et de chemins cabossés et poussiéreux ( 🙁 ). Les deux backpacks à l’arrière ne facilitent pas la conduite et dès que nous croisons un camion, un nuage de poussières se présente devant nous… C’est ça aussi la moto !

Nous arrivons tant bien que mal à Nong Khiaw. Nous sommes ravis d’être arrivés d’autant plus que les paysages sont magnifiques !

Nous laissons Titigouttegoutte se reposer et partons explorer les lieux. Un point de vue 360° nous offre une vue incroyable sur toute la vallée, les montagnes et la rivière Nam Ou en contrebas.

Notre exploration nous conduit plus tard à Mong Noï, une petite ville accessible uniquement en bateau depuis Nong Khiaw. Certes touristique, Mong Noï est le point de départ de jolies balades à la découverte de petits villages typiques.

Nous prenons la direction de l’un d’eux. A notre arrivée en fin d’après midi, les villageois rentrent des champs. Chacun s’affère déjà à la préparation du diner. Une vieille dame vient nous offrir à chacun une poignée de riz…

« Le meilleur riz … après ça, je ne peux qu’être réconcilié avec le sticky rice » (Antoine)

Dans ce village, nous rencontrons deux français, ayant eu la même idée que nous : dormir dans ce village, loin de tout. Et tandis que le village s’endort, nous passons la soirée ensemble, se racontant nos anecdotes de voyage dans une bonne ambiance.

Nous rentrons dans notre case pour la nuit, composée de l’essentiel (matelas et moustiquaire). Ca sera notre nuit la moins cher au cours de notre voyage : 0,5euros par personne. Le confort est rudimentaire mais nous y dormons bien.

C’est au rythme du village que nous nous réveillons à l’aube par le chant des coqs. Et tandis que les enfants partent à l’école et les villageois prennent la direction des champs, nous prenons celle du bateau.

N’ayant pas trouver la douche, nous nous arrêtons dans une cave où coule une petite rivière et y faisons un brin de toilette.

Nous regrettons simplement ne pas nous être arrêtés plus longtemps dans ce petit village paisible…

C’est avec un peu d’appréhension que nous reprenons les 30 kilomètres de route défoncée, seul moyen de retrouver la route principale… et notre amie ne semble pas apprécier : La chaine déraille après une dizaine de kilomètres ! Aucun garage dans les parages, nous n’avons pas le choix : il faut mettre les mains dans le cambouis !

Nous atteignons tant bien que mal la route principale ! Désormais, ce sont des montagnes jusqu’au Vietnam que doit supporter notre monture… A 30 kilomètres / heure en moyenne et en passant parfois la 2nd pour franchir certains cols, elle surmonte toutes les épreuves avec succès. Nous passons tout de même deux fois aux garagistes pour régler la chaine, changer un petit roulement et faire la vidange (tous les 500km … déjà ??? )

Les villes que nous traversons sont surtout des villes de transit sans grand intérêt mais nous y rencontrons un nombre impressionnant de tour du mondiste avec qui nous prenons plaisir à échanger quelques tuyaux.

Retour au pays pour notre belle petit moto … Welcome back to Vietnam !

14 reflexions sur “Laos : En route vers le Nord !

  1. Thierry

    Bonjour Les Voyageurs,

    Encore de très beaux paysages qui font rêver alors que l’hiver commence a s’installer dans nos contrées.

    Titigouttegoutte a droit a un traitement de faveur avec une vidange tous les 500km. Un peu curieux comme je suis quand il s’agit de mécanique moto j’ai taché de trouver le manuel technique de cette Win 110cc. Rien sauf celui de la Honda CT110 dont je pense que le moteur devrait être très proche voire identique. Dans la rubrique fréquence changement huile moteur c’est 1er entretien 1000kms (comme d’hab je dirais) puis 4000 kms et ensuite tous les 4000 kms (page 52). Avec une note cependant pour un entretien plus frequent dans le cas d’utilisation ‘offroad’.
    http://www.hondampe.com.au/docs/owning_a_honda/owners_manuals/motorcycles/CT110-2005.pdf

    Bonne route,
    Thierry

    1. Antoine&Aurore Auteur de l'article

      Salut Thierry !

      Ca ne m’étonne même pas que tu aies recherché la doc tech de la moto! 🙂
      Elle a 20ans notre titine et elle a donc besoin de beaucoup d’attention..
      De toute façon, elle s’arrange toujours pour finir chez le garagiste avant les 500km (mais là, on spoile déjà les prochains articles :p).
      Après tu le sais bien, il y a la théorie et la pratique. C’est comme avec les routeurs quoi (“shut/no shut” power!).

      Sinon plus sérieusement, ici, tous les garagistes le conseillent (après ça fait aussi leur beurre).
      Merci quand même pour la doc, on aime beaucoup s’instruire sur la mécanique moto en ce moment!

  2. Les Binagot's

    Trop belle votre “mobilette” 😇 Antoine tu deviens un vrai motard?! Tu laisses le guidon à Aurore?
    Continuez à nous faire rêver! Gros bisous de nous ( Maxou, Moustachat et moi)

    1. Antoine&Aurore Auteur de l'article

      On avoue que l’on a prit gout à la moto. Non, je préfère laisser le guidon à antoine comme ça j’ai le temps de regarder le paysage. 🙂

  3. Justine

    Super les jeunes!On est vraiment heureux pour vous que vous viviez toutes ces aventures avec un si bel esprit. Bravo pour les photos!Des gros bisous

    1. Antoine&Aurore Auteur de l'article

      C’est un peu grâce à vous que l’on a pris goût à l’aventure, le passage au Vietnam allait de soi! Au fait, on a appris l’arrivée d’une nouvelle aventurière dans la famille! 🙂

      Félicitation à vous 2.

  4. Fabrice et Laure

    Je rattrape mon retard tranquille de retour à Petit Havre. J’apprécie les précisions sur ta conversion en motard!
    Ça donne de bonnes idées pour d’autres voyages ! on est a peine rentré que j’en rêve déjà, et vous y aidez. C’est tellement facile de se laisser attirer par un voyage pareil à nouveau…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *