Nouvelle Calédonie : Les retrouvailles en Kanaky

Après l’Asie, nous faisons un passage rapide en Océanie. Nous commençons par la Nouvelle Calédonie, où Lucie (la soeur d’Antoine) y travaille. Cette étape dans le voyage est bienvenue… Lucie a tout organisé pour nous et nous nous laissons guider ! Nous n’avons plus ces questions quotidiennes qui rythmaient notre voyage : « Qu’est ce qu’on fait demain ? On va où ensuite? On prend le bus ou le train ? On fait comment pour aller là ? etc… ». Lucie nous emmène à droite à gauche et c’est un réel confort qu’elle nous offre ! 🙂

Et puis, passer Noël ensemble, ça marque un peu plus le coup. Bien que nous soyons loin du reste de la famille, nous ne nous laissons pas abattre : foie gras, saumon, marlin et gratin de chouchoutes (ou Christophines) suivi d’une petite salade de fruits exotiques ! umhhhh ! Nous déballons une première fois les cadeaux puis une deuxième fois  quand Philippe et Corinne (les parents d’Antoine) nous rejoignent deux jours plus tard. Même à l’autre bout du monde, nous avons été gâtés : livraison de fromage et chocolat pour combler un certain manque et repartir pour les 6 prochains mois :p et pleins d’autres cadeaux utiles et surtout non encombrants ! Merci la famille … vous avez fait un sans faute <3

Et sinon, la Nouvelle Calédonie c’est comment ?

Les paysages y sont très variés : L’est est verdoyant quand l’ouest est aride; parfois nous traversons la jungle, d’autres fois des forêts sèches quand nous ne nous arrêtons pas sur une plage de sable blanc. Pour une fois depuis quelques mois, nous sentons un réel respect de l’environnement avec une volonté de préserver la richesse de la faune et la flore. De nombreuses espèces endémiques vivent encore sur l’ile, comme le Cagou.

Tout est fait pour découvrir agréablement cette ile, les sentiers de randonnées sont nombreux et offrent souvent des explications sur l’environnement. Ca faisait un petit moment que nous n’avions pas fait de « vrais » randonnées et ça fait plaisir de s’y remettre surtout quand les paysages sont dingues !!!

Et quand après une rando, nous pouvons nous baigner pour se rafraichir, c’est encore mieux!

« Enfin, quand on me dit que des requins rodent pas loin… je ne suis pas très sereine ! :s »

La Nouvelle Calédonie, c’est aussi une Ile marquée par l’histoire. Et pour comprendre un peu plus cette histoire, nous partons dans une tribu dans le Nord de l’ile.

Dans les années 80s, de nombreux conflits meurtriers ont éclaté entre kanaks et « caldoches » (nom donné aux « colonisateurs français») du fait de considération foncière. L’indépendance est alors réclamée par le Front de Libération nationale Kanak Socialiste (FLNKS), dirigé par Jean Marie Tjibaou. Ce dernier trouve un accord avec la France, mais probablement trop pacifiste pour certains, il est assassiné en 1989. Une chose est sure, le souvenir de cet homme est encore dans tous les esprits et tous ont l’espoir de voir la Kanaky indépendante suite au référendum prévu en 2018.

C’est dans la tribu de Jean Marie Tjibaou que nous sommes allés. Pour y être bien intégrés, il est d’usage de “faire la coutume” qui consiste à se présenter au chef en lui faisant un don. Celui-ci a davantage une valeur symbolique (étoffe de tissu, paquet de biscuit ou cigarettes et un billet de 1.000 francs soit 8euros), pour les remercier de nous accueillir. Avec son goût pour l’anthropologie, il nous semble évident que Philippe réalise la coutume. Si ce geste nous parait un peu bizarre vu d’extérieur, tout compte fait il prend tout son sens : Il permet de créer des liens, d’aller à leur rencontre et d’apprendre à les connaitre… c’est ainsi qu’ils nous ouvre leurs portes !

7 reflexions sur “Nouvelle Calédonie : Les retrouvailles en Kanaky

  1. Fabrice & Laure

    Une petite salutation au soleil face à l’océan, et les fondamentaux sont partagés!
    Le plaisir des retrouvailles en familles!
    Il a dû y en avoir des journées sur la plage aussi, quand je vois votre teint! C’est pas dans la forêt tropicale qu’on prend le soleil ainsi! Mention spéciale pour Aurore! 😜

    Les kanaks ont ils interdit les photos? Ou bien est ce un choix de votre part?

    Moi je vais faire comme Antoine! Profiter du vent sur l’eau, et bronzer de manière active.

    Bisous de Petit Havre!

    1. Antoine&Aurore Auteur de l'article

      Euh non c’est pas un choix, on était tellement en vacances que l’on a souvent laissé notre appareil photo rangé dans le sac.
      Mais dans le fond il y a un petit air de resemblance entre les kanaks et les guadeloupéens.

      Profites bien de ton foil petit veinard!

      Bisous

  2. brigitte

    magnifiques photos comme d’hab qui nous font rêver !!
    bon pas de changement Aurore est en train de boire un verre pendant que le diner est dans d’autres mains !! trop forte !! :):)
    bonne continuation !!

  3. Émilie

    J’avais envie d’avoir des nouvelles du coup, petit massage sur le blog et …
    Mon dieu ! Ça fait rever la Nouvelle Calédonie :O !!!!
    Et je dois le dire, je suis jalouse de la bouffe, Pq Oui, je sature un peu de la boude asiat :/ bien que, ici en Birmanie, je trouve ça plus diversifié ! (Et gras mdr)

    Bonne continuation, je vous embrasse 😘

    1. Antoine&Aurore Auteur de l'article

      ahah ! Tu ne diras peut-être plus ça après 1 mois passé en Birmanie, à coup de double ration d’huile de friture ! Crois nous, après, tout te semble light et bon !
      Ce qui nous a vraiment fait plaisir en Nouvelle Calédonie, c’est le fromage que nous avons eu en cadeau pour Noël ! Mais par respect des autres voyageurs, nous n’avons pas mis les photos sur le blog 😉
      Et toi, tu es où maintenant ?
      Bonne continuation dans ton voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *