Thailande : Mindfulness-Project !!

Après 4 mois sur les routes, nous décidons de nous poser un moment, le temps d’un projet un peu particulier : Mindfulness Project !

Ce projet est à mi-chemin entre retraite spirituelle et volontariat. Au programme : Yoga, Méditation, Permaculture, cercle de parole, quelques enseignements sur le Bouddhisme et cuisine végétarienne… mais c’est aussi beaucoup de rencontres et d’échanges enrichissants.

Les journées commencent tôt, à 5:45… le temps d’ouvrir les yeux, d’enfiler quelques fringues et nous voila prêts pour 1h30 de Yoga, en même temps que le lever du soleil ! Alors forcément, la Salutation de Soleil s’impose … « posture de yoga qu’Antoine effectue chaque matin depuis quelques années ».

Une fois le corps bien réveillé, nous enchainons avec 30 min de méditation. C’est une première pour nous, nous apprenons à nous concentrer sur notre respiration et faire le vide autour de nous … enfin, nous essayons! Sans vraiment sans rendre compte, notre esprit a une fâcheuse tendance à divaguer…

« …. et en cas de fatigue, les rêves prennent même le relai. Bref, la méditation ce n’est pas si simple! »

« Pour moi, il m’aura fallu 10 jours pour arriver à méditer pendant une séance entière »

Vers 9:30, après un petit déjeuner copieux, nous commençons notre journée de travail. Les tâches sont très variées d’un jour à l’autre et plus ou moins physiques. Nous participons à la récolte du riz et sa mise en sac, confectionnons des briques en terre ou cuisinons le lunch pour nos 25 camarades !

Le son du Gong vers 14h annonce l’heure du déjeuner, souvent copieux et toujours végétarien. Nous qui ne concevions pas un repas sans viande, nous pensions que celle-ci allait terriblement nous manquer. Mais la qualité et la variété des plats nous ont fait vite oublier nos envies de viande et étonnamment, nous nous sentions bien plus en forme après le repas.

Un temps libre nous est accordé jusqu’à 18h, heure à laquelle commence le cercle de parole. Ce moment est l’un des plus importants du projet, il est l’occasion de changer un peu les esprits.

On nous explique que les plus grandes peurs de l’homme sont la mort évidemment mais également la prise de parole en public. L’homme est constamment en train de juger les autres et par conséquent, nous avons également peur d’être jugé. Il nous est donc demandé d’écouter chacun sans porter de jugement. Malgré cette petite introduction à chaque cercle de parole, nous sommes un peu angoissés les premiers jours à l’idée de parler en anglais devant tout le monde… mais petit à petit, nous nous sentons plus libres d’exprimer nos idées « avec notre charmant accent français ».

Mais de quoi parlons nous durant ces cercles ? Deux questions nous sont posées chaque soir, auxquelles nous répondons si nous en avons l’envie. La première est toujours identique : « Quel a été votre meilleur moment aujourd’hui ? » L’esprit a tendance à ne retenir que le négatif alors que l’inverse rendrait le quotidien plus agréable. Cette question est l’occasion de se rappeler par l’intermédiaire des autres tous les bons moments que nous avons eu ensemble et généralement, ça nous refait bien rire !

La deuxième question change tout le temps. Elle a davantage l’objectif de mener une réflexion sur soi et l’influence de la société qui nous entoure.

Si le projet nous permet de prendre un peu de recul sur soi et notre société actuelle, il a aussi divers buts :

  • Le premier est bien sur d’aider la population locale, en fournissant un professeur d’anglais à l’orphelinat de Khon Kaen, mais aussi en aidant les villageois aux champs. Ces derniers n’auraient pas nécessairement les moyens d’embaucher de la main d’oeuvre sans contracter de prêts, ce qui les obligerait alors à vendre rapidement leur récolte, souvent à des prix dérisoires. En les aidant, ils peuvent conserver leur récolte et la vendre plus tard dans l’année, lorsque le cours du riz est plus élevé. Et croyez-nous, ces gens là savent remercier !
  • Une autre idée prédominante est le respect de notre environnement, d’où l’importance de la Permaculture. Chaque élément que nous consommons fait parti d’un cycle. L’eau est une denrée précieuse, surtout quand il ne pleut que 6 mois de l’année, elle est donc récupérée après les douches, la cuisine et la vaisselle pour permettre d’arroser ensuite les plantes. Alors forcément, pour ne pas polluer cette eau qui retourne à la terre, nous ne devons utiliser que des produits 100% naturels. Chaque déchet alimentaire (peaux de bananes, épluchures, etc…) part au composte ainsi que nos inévitables empreintes laissées dans les toilettes sèches. Un bon composte et une eau saine permettront ainsi de voir grandir de bons fruits et légumes. Les graines de ces fruits/ légumes sont récupérées, séchées et replantées pour la saison suivante… et le cycle recommence.

Bref … c’était une super expérience ! Nous avions une petite crainte en arrivant : vivre en groupe pendant 10 jours n’est pas chose facile, les tensions se créent vite. Au final, les divers échanges et le fait d’inciter le dialogue, toujours dans le respect de l’autre, ont rendu ces 10 jours vraiment agréables.

Nous n’allons certainement pas changer du tout au tout. Et pour preuve, les habitudes végétariennes ont vites disparues et nous sommes bien contents d’avoir récupérer notre dentifrice « Colgate » après le projet (le dentifrice naturel, sel et bicarbonate, ça arrache les gencives!).

Pour autant, nous allons essayer de garder certaines idées et les mettre en pratique à notre retour.

Et vous, quel a été votre meilleur moment de la journée ?

Avant d’arriver à Mindfulness, nous nous sommes arrêtés à Nong Khai, ville frontalière au Laos. Elle est située au bord du Mékong et pour une ville frontalière, elle a du charme avec son Bouddha parc un peu particulier.

Et juste avant de prendre notre vol vers les Philippines, nous avons rencontré Alexis, qui nous a fait découvrir les rooftops de la capitale…

16 reflexions sur “Thailande : Mindfulness-Project !!

  1. Thierry

    Bonjour les Voyageurs,

    Je me demandais ce que le manque de nouvelles récentes pouvait présager 😉

    Me voila rassuré et plutôt intéressé par cette expérience a la fois originale et un peu révélatrice de l’état d’esprit des 2 voyageurs. Apres m’être un peu intéressé a des écrits de Jon Kabat-Zinn sur le sujet Mindfulness il ne m’en fallait pas plus que le titre de votre post pour m’y intéresser doublement 😉

    C’est un projet très intéressant que vous partager avec a la fois un coté personnel et collectif. Les objectifs et la manière de les réaliser au bénéfice de la communauté locale et au-dela est respectable et généreuse.

    Au vu de l’ardeur que témoigne Antoine dans les travaux des champs peut-etre a-t-il trouve la une reconversion possible 🙂

    Bonne route
    Thierry

  2. MathieuN

    Quelle expérience! Vous avez l’air heureux, profitez un max avec toutes ces rencontres! C’est vraiment un beau voyage, que vous vous offrez, vous auriez tort de ne pas faire ces « pauses ». Ton retour sur la méditation Vipassana m’intéresse Aurore :).

  3. Caracole

    Coucou a vous,

    Petite info, a votre retour, si vous voulez j’ai pleins de recettes de dentifrice avec des produits naturels 😉 sans sel ! Vous pourrez essayer.

    Rachel

  4. Fanfan

    Évidemment que c’est une expérience enrichissante et à méditer ….

    Mais dites donc cet Alexis , ne serait ce pas le copain de Gogo qu’il a connu au vietnam ?

    On vous fait de gros bisous et continuez toutes ces belles aventures .

    Fanfan

  5. Emilie

    Vous avez bien expliqué ça. Moi j’avais survolé en expliquant lol.
    Les photos sont de bons souvenirs mine de rien :))

    Du coup je vous pique votre article pour expliquer à mes proches lol. Enfin, je mets le lien du blog quoi

    Bon repos sur les plages ! ✌🏼️😘

    Je viendrai voir ici de temps en temps comment vous allez :))

  6. celle dont on ne prononce pas le nom

    je viens de voir que vous aviez un blog en fait …

    merci emilie

    pas merci antoine èt aurore

    fallait peut être en parler au cercle de parole hein

  7. Fabrice et Laure

    Ravi de pouvoir voir un retour si positif sur ce projet qui a pu se concrétiser pour vous. Vous aurez eu plus de chance que nous ! Nous avons du opter pour moins de volontariat, et plus de retraite pendant que vous étiez en moto… Mais ici c’est votre blog ! 😉

    Je suis aussi ravi de voir que vous avez été réconcilié avec les temples et les Bouddha. Laure se demandait ou était ce bouddha parc car elle en avait vu un au Laos, mais a priori c’est de retour en Thaïlande que vous avez vu ça!
    J’imagine que votre deuxième passage a Bangkok (Kruhn Tep) à été bien différent du premier! Comment avez vous fini sur les rooftops ainsi?

    Et Joyeux Noël sous le soleil !! vous verrez on y prend goût !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *